Mozambique: trois banques internationales visées par une enquête des Etats-Unis

Maputo avait dissimulé cette dette au FMI (photo d'illustration).
© ADRIEN BARBIER / AFP

Trois banques internationales sont dans le collimateur de la justice américaine à propos de la dette cachée du Mozambique. La banque française BNP Paribas, le Crédit Suisse et la banque russe VTB sont soupçonnées d’avoir participé à des faits de corruption impliquant des dirigeants mozambicains.

Quels rôles ont joué BNP Paribas, Crédit Suisse et VTB dans l'émission de deux milliards de dollars d'emprunts par le Mozambique ?

Le gendarme de la Bourse américain s’est intéressé l’année dernière à un emprunt obligataire de 850 millions de dollars arrangé en 2013 par le Crédit Suisse et VTB Group pour le compte d'une entreprise publique mozambicaine. BNP Paribas ayant pour sa part distribué des titres de créance aux investisseurs, pour la plupart des fonds d'investissements américains.

Cette fois, le département américain de la Justice et le FBI veulent savoir si les trois banques internationales ont participé à des faits de corruption, en permettant à des dirigeants mozambicains de détourner des fonds levés lors de l'émission de cette dette publique, que Maputo avait cachée au Fonds monétaire international.

Il y a presque un an, des révélations avaient permis d'apprendre que les fonds, qui devaient initialement servir à acheter des navires de pêche et de surveillance maritime, avaient en fait permis d'obtenir des armes. L’année dernière, outre les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Suisse ont aussi ouvert des procédures dans cette affaire.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.