Zimbabwe: Robert Mugabe a limogé son vice-président Emmerson Mnangagwa

Emmerson Mnangagwa, vice-président du Zimbabwe, démis de ses fonctions ce lundi 6 novembre 2017.
© REUTERS/Philimon Bulawayo

Au Zimbabwe, le président Robert Mugabe a limogé son vice-président, ce lundi 6 novembre. Emmerson Mnangagwa était considéré comme l'un des successeurs potentiels de Robert Mugabe, âgé de 93 ans. L’annonce a été faite par le ministre de l’Information, Simon Khaya-Moyo, lors d’une conférence de presse. Emmerson Mnangagwa a été limogé non seulement de son poste de vice-président du gouvernement, mais également du parti au pouvoir, la Zanu-PF.

Cela faisait des mois que les relations étaient tendues entre les deux hommes, le président Robert Mugabe accusant son vice-président de vouloir prendre sa place à la tête du pays.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase s’est produite ce week-end, lorsque la femme du chef de l’Etat, Grace Mugabe, s'est fait chahuter. Suite à cela, elle a accusé les partisans de Mnangagwa d’avoir été payés pour la huer.

Dès le lendemain, le président Mugabe a laissé entendre qu'il pourrait démettre de ses fonctions le vice-président. C’est donc chose faite. Emmerson Mnangagwa a été limogé pour « manque de loyauté, de respect, de malhonnêteté et de manque de sérieux ».

Il a été limogé non seulement de son poste de vice-président du pays, mais également de vice-président du parti au pouvoir, la Zanu-PF, ce qui laisse la voie ouverte à Grace Mugabe qui ne cache plus ses ambitions présidentielles.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.