Republier
RDC Transport

Drame ferroviaire de Buyofwa en RDC: deuil national en mémoire des victimes

Photo d'archives: train de marchandise, bondé de passagers, qui a derraillé après avoir quitté la ville de Kamina, en RDC, avril 2014.
© AFP PHOTO / NUMBI MATHYS

Un deuil national a été décrété en mémoire des nombreuses victimes de la catastrophe ferroviaire de Buyofwa, à 25 kilomètres de Lubudi, dans la toute nouvelle province de Lualaba. Jeudi 16 novembre, les drapeaux étaient en berne pour 24 heures sur toute l’étendue du pays. Dans un message lu à la télévision officielle, le chef de l’Etat a présenté ses condoléances les plus émues aux familles des victimes. Au moins soixante et onze corps ont déjà été récupérés. Les recherches se poursuivent encore pour retrouver d’autres corps qui pourraient être coincés sous les wagons. Cependant, pas beaucoup d’espoir de retrouver des survivants.

Le train avait à son bord plusieurs dizaines de voyageurs. Pour la plupart, des commerçants qui, fatigués d’attendre un hypothétique train voyageur, se sont vus obligés de se déplacer en train marchandises. C’est des cas très fréquents dans le pays. Un petit arrangement avec l’équipage, et généralement cela se passe sans problème.

Mais cette fois, le pire était au rendez-vous. Défaillance technique ou défaillance humaine ? Difficile de le dire pour l’instant. Et, à la SNCC, on affirme que la compagnie avait reçu récemment trente nouvelles locomotives commandées en Chine.

Selon la même source, les travaux de réhabilitation de la voie ferrée sont en cours depuis environ trois ans, donc depuis l’autre catastrophe survenue à Katongolo sur la même voie ferrée. Reste alors la piste de la défaillance humaine. Certains soupçonnent en effet l’état d’ébriété du machiniste qui du reste s’est évanoui dans la nature avec tout son équipage.