Bénin: une figure du syndicalisme placée en garde à vue

Une rue de Cotonou, la capitale du Bénin. (Image d'illustration)
© Getty Images/Raido Valjamaa

Laurent Metognon, grande figure du syndicalisme béninois et patron du syndicat de l'administration des finances est en garde à vue depuis ce samedi 18 novembre. Il est poursuivi pour des faits qui se sont produits au moment où il présidait le conseil d'administration de la Caisse nationale de sécurité sociale de 2013 à 2016. Son conseil d'administration aurait validé un placement de fonds « hasardeux » de 17 milliards de FCFA contre une rétrocommission.

On impute au syndicaliste, alors président du conseil d'administration de la Caisse nationale de sécurité sociale entre 2013 et 2016, la responsabilité d'un placement de 17 milliards de FCFA dans une banque au bord de la faillite contre 71 millions de rétrocommission.

Depuis samedi 18 novembre au matin, Laurent Metognon est en garde à vue après une audition marathon. Trois autres personnes complètent la liste des mis en cause. Pour des raisons de sécurité, elles ne sont pas gardées au même endroit, nous confie une source proche du dossier.

Laurent Metognon n'est pas n'importe qui. Il est le visage et la voix du syndicat de l'administration des finances, un champion du déballage et de la guérilla verbale.

Pendant toute la durée de son audition, députés de l'opposition et militants, ont fait le pied de grue. Pour eux, Laurent Metognon est un détenu politique.