RCA: les victimes du Congolais Bemba veulent des réparations individuelles

Jean-Pierre Bemba devant la CPI le 27 novembre 2013.
© REUTERS/Peter Dejong

Les victimes de Jean-Pierre Bemba, condamné en 2016 à 18 ans de prison, demandent réparation. Alors que la CPI doit rendre dans les mois qui viennent une ordonnance en ce sens, la FIDH publie un long rapport sur ce que veulent ces 5 200 Centrafricains, victimes des exactions commises par les hommes de Jean Pierre Bemba en 2002 et 2003, lorsque le Congolais était venu prêter main-forte à Ange-Felix Patassé aux prises avec la rébellion de François Bozizé.

Reste maintenant à connaître les modalités d'indemnisation des victimes. Des réparations qui seront financées par une partie des biens de Jean-Pierre Bemba saisis, et par un fonds de la cour au profit des victimes. Les victimes espèrent des réparations individuelles.

Jean-Pierre Bemba a des biens qui ont été ou qui vont être saisis par la Cour pénale internationale.
Karine Bonneau, responsable du bureau justice internationale à la FIDH
21-11-2017 - Par Pierre Pinto

► à (re)lire: Jean-Pierre Bemba coupable de crimes contre l'humanité en Centrafrique

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.