Zimbabwe: qui est Fidelis Mukonori, médiateur entre Mugabe et l’armée?

Robert Mugabe rencontre le général Constantino Chiwenga en compagnie de Fidelis Mukonori (2e en partant de la gauche) et du ministre de la Justice Happyton Bonyongwe à Harare le 19 novembre 2017.
© ZIMPAPERS IMAGES/Joseph Nyadzayo/Handout via REUTERS

Un prêtre jésuite, le père Fidelis Mukonori, joue un rôle de médiateur entre Robert Mugabe et l’armée. C'est lui qui a annoncé le 18 novembre dernier auprès des médias d'Etat la rencontre le lendemain entre Robert Mugabe et l'armée. Mais qui est Fidelis Mukonori ?

Avec notre correspondant au Vatican,  Olivier Bonnel

Sans jamais être sur le devant de la scène, Fidelis Mukonori est resté un homme-clé du Zimbabwe et l’est encore un peu plus ces dernières heures. Né en 1947, le père Mukonori a accompagné l'histoire de l’ancienne Rhodésie du Sud. En 1977 il obtient un diplôme de théologie à Berkeley en Californie puis se forme en développement social au Canada, et revient au Zimbabwe où il étudie la philosophie et la résolution des conflits.

En 1979, il participe à la conférence de Lancaster House à Londres entre les autorités anglaises et les représentants de la Rhodésie du Sud, sur l’avenir de la colonie britannique et travaille à la Constitution qui sera adoptée en 1980, la première du Zimbabwe. Mais c’est surtout comme jésuite que Fidelis Mukonori est connu dans le pays.

Sa proximité avec Robert Mugabe lui sera souvent reprochée, notamment lorsqu’il célèbre les messes aux grands événements organisés par le chef de l’Etat. Durant les années Mugabe, il cherche toujours à maintenir le dialogue avec le pouvoir, au risque de se fâcher avec d’autres jésuites beaucoup plus critiques. Le père Mukonori a publié un livre sur la genèse de la violence au Zimbabwe dans lequel il affirme que la réconciliation est toujours possible dans le pays. Il semble être l’une des rares personnes que Robert Mugabe écoute encore.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.