RDC: les violences sexuelles sur mineurs augmentent et demeurent taboues

Pendant une sensibilisation sur les violences sexuelles à Mokame, une ville dans le nord-ouest de la RDC. Des filles, garçons, parents et enseignants prennent des notes.
© RFI/Habibou Bangre

Utilisé comme arme de guerre dans l’est de la RDC, le viol est aussi bien présent dans le reste du pays. A Kinshasa, par exemple, les violences sexuelles sont en augmentation et touchent essentiellement de très jeunes filles. Ici, pas de conflit armé, mais des viols commis en famille, entre voisins ou par des bandits, et qui restent le plus souvent tabous et impunis.

Reportage à Kinshasa, touché de plein fouet par les violences sexuelles
24-11-2017 - Par Florence Morice

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.