Sahel: près de 500 migrants sauvés de trafics par une opération d’Interpol

Le siège d'Interpol, à Lyon, dans le sud-est de la France.
© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Près de 500 migrants, dont la moitié mineurs, ont été sauvés par une opération d'Interpol. L'organisation internationale de police criminelle l'a annoncé jeudi 23 novembre par communiqué. L'opération « Epervier » a été menée simultanément dans cinq pays d'Afrique de l'Ouest.

Tchad, Mali, Mauritanie, Niger et Sénégal… C'est à travers tout le Sahel qu'Interpol a mené son opération entre le 6 et le 10 novembre. Au total, 40 trafiquants ont été arrêtés. Ils seront poursuivis pour « traite des êtres humains, travail forcé et exploitation d'enfants ».

Mendicité, prostitution, travaux forcés... La liste des activités imposées à leurs victimes est longue. Interpol n'a néanmoins pas communiqué sur les nationalités de ces trafiquants ni sur les juridictions devant lesquelles ils devraient comparaître.

« Cette opération a ouvert un certain nombre d'enquêtes qui perturberont les réseaux criminels impliqués dans la traite des êtres humains », s'est félicité Yoro Traoré, inspecteur d'Interpol à Bamako.

Un trafic très lucratif

Selon, le rapport 2016 de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime, la traite des êtres humains est le troisième trafic le plus rémunérateur au monde, après la drogue et la contrefaçon. Il génère près de 32 milliards de dollars par an.

En Afrique, en réalité, la majeure partie de ce trafic se fait à l'intérieur du continent. Pour l'Afrique de l'Ouest, le Nigeria est notamment la destination finale des victimes de réseaux installés au Bénin, Mali, Burkina Faso ou Niger.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.