Madagascar: le jeu vidéo malgache en plein essor

Fans de jeux vidéo, «gamers» et développeurs malgaches se sont donné rendez-vous le samedi 25 novembre, à Antananarivo, la capitale de Madagascar (notre photo).
© Sascha Grabow / Wikimédia

Fans de jeux vidéo, « gamers » et développeurs malgaches se sont donné rendez-vous, hier, samedi 25 novembre, à Antananarivo, la capitale malgache. Pendant deux jours, conférences et conceptions de jeux video ont attiré quelques centaines de personnes. Avec un chiffre d'affaires de 100 milliards de dollars par an, le jeu vidéo s'est imposé comme la deuxième plus grosse industrie culturelle dans le monde. Mais, se faire une place dans ce secteur dominé par le Japon et les Etats-Unis n'est pas évident. Ces deux dernières années les associations malgaches de développeurs et les studios indépendants de jeu vidéo se sont multipliés sur l'île.

Manettes, clavier ou souris à la main, ils sont une trentaine à améliorer les fonctionnalités de leur jeu vidéo. Manitra, 22 ans est en train de développer son propre RPG ou jeu de rôle : «  Le jeu s’intitule Petite Aventure. C’est l’histoire d’un jeune homme qui s’est perdu. Et il va tout d’abord trouver quelques indices sur son histoire ». Ici, le joueur incarne un petit personnage qu'il fait évoluer au fil du temps.

Et la demande est là. Anita est venue avec ses quatre amies tester ces jeux vidéo 100% malgaches : « On a vu un jeu d’aventure et on a bien aimé. C’était très marrant parce que c’était la première fois qu’on voyait une langue malgache dans un jeu vidéo. On voit à travers ces jeunes, les cultures. »

A Madagascar, les développeurs de talents ne manquent pas, mais les moyens financiers font défaut. Et c'est cela qui freine entre autre l'essor du jeu vidéo malgache. Amboara Rakotoson est développeuse au studio indépendant Fossa : « La plus grande difficulté, c’est la connexion. Il y a les problèmes de débit, et d’électricité parce que vous faites les choses et il y a des coupures très conséquentes de 12 heures. Où vous êtes bloqués, c’est difficile de développer dans ces conditions. Mais par rapport aux qualités de jeu international, on commence tout juste à devenir compétitif. »

Prochaine grande sortie des studios indépendants malgaches en 2018 qui ambitionnent de conquérir le marché international : Dahalo. Un jeu d'aventure qui a pour trame les violences liées aux voleurs de zébus.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.