RCA: un casque bleu égyptien tué dans une embuscade

Un casque bleu pakistanais monte la garde dans un camp de déplacés de Kaga-Bandoro, le 19 octobre 2016 (photo d'illustration).
© EDOUARD DROPSY / AFP

Le casque bleu égyptien tué dans une embuscade dans le sud de la RCA ce dimanche 26 novembre faisait partie d'un convoi parti de Bangassou et attaqué par des anti-balaka à quelques kilomètres de sa destination, la ville de Pombolo, théâtre d'un massacre le mois dernier. C'est le treizième casque bleu tué depuis le début de l'année en Centrafrique.

Dimanche matin, un convoi logistique de la Minusca part de Bangassou pour la localité de Pombolo à une centaine de kilomètres de là, pour y renforcer la base temporaire que la force onusienne a installée sur place.

Vers 10h, après plus de 80 km parcourus sur cette piste qui traverse la jungle, aux alentours de la ville de Gambo, le convoi tombe dans une embuscade. Un casque bleu égyptien est tué. Trois autres soldats sont blessés.

En se défendant, les casques bleus ont « neutralisé 5 assaillants » et mis les autres en déroute selon la Minusca qui accuse « des éléments armés affiliés à la mouvance anti-balaka ».

Depuis la prise de Bangassou par des milices anti-balaka il y a six mois, cette route du sud, piste qui longe la frontière avec la RDC et relie notamment Bangassou à Bambari, est devenue l'un des endroits les plus dangereux du pays.

Les violences y sont de plus en plus fréquentes. Parfois des combats frontaux ont lieu entre les anti-balaka et leurs ennemis - notamment les Peuls de l'UPC. Mais surtout, des massacres de civils, comme à Pombolo le mois dernier; Pombolo où se rendait le convoi attaqué dimanche. La Minusca est d'ailleurs considérée par ces « groupes d'autodéfense » anti-balaka comme un ennemi.