Madagascar: 235 millions de dollars pour les routes du pays

La Route nationale 6 qui mène à Diego-Suarez, tout au nord de la Grande Ile.
© RFI/Arnaud Jouve

Le président de la République malgache Hery Rajaonarimampianina a obtenu 235 millions de dollars pour réhabiliter les routes du pays lors de son déplacement cette semaine à Abidjan pour le 5e sommet Union africaine-Union européenne. Un accord de financement a été signé avec l'UE, ont fait savoir les autorités. A Madagascar, le réseau routier est peu développé et les routes existantes sont en piteux état. Une situation qui bloque le développement et l'économie du pays.

« Améliorer la mobilité et les échanges commerciaux dans le pays ». C'est l'objectif affiché par les autorités malgaches avec ce financement. Deux axes stratégiques vont être réhabilités.

D'abord la Route nationale 6 qui mène à Diego-Suarez, à l'extrême nord de Madagascar. Puis la RN13 qui conduit à Fort-Dauphin, dans le sud-est du pays. Deux grandes villes portuaires aujourd'hui enclavées à quelque 1 000 km de la capitale. L'une connue pour sa pêche au thon, l'autre pour ses langoustes. Toutes deux possédant un fantastique potentiel touristique. Mais pour l'heure, leur développement économique reste très limité.

Sur les deux routes qui y mènent, le goudron a laissé place depuis bien longtemps à des amas de pierres et à une piste de latérite où ornières et nids de poule se succèdent.

Les camions de marchandises peuvent mettre jusqu'à trois jours pour parvenir à la capitale. Pendant la saison des pluies, la RN13 devient impraticable même pour les 4x4.

« Les travaux vont bientôt commencer », a fait savoir la présidence de la République, sans donner plus de précisions.

Une annonce qui n'a pas laissé de marbre les Malgaches qui subissent quotidiennement le piteux état des routes dans le pays.