Côte d'Ivoire: ICASA, une conférence pour faire reculer le sida en Afrique

La page d'accueil du site de la Conférence internationale sur le sida et les IST en Afrique 2017.
© Capture d'écran icasa2017cotedivoire.org

L’ICASA, la Conférence internationale de lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles, se tient du 4 au 9 décembre en Côte d’Ivoire. C'est le grand rendez-vous du continent consacré à la lutte contre le VIH. 10 000 délégués sont attendus, et parmi les intervenants, Michel Sidibé, directeur exécutif de l’ONUSIDA, ou encore la Dr Matshidiso Moeti, du Botswana, qui dirige la branche africaine de l'OMS. Le thème de la conférence : « L’Afrique : une approche différente vers la fin du sida ».

La Côte d'Ivoire, pays hôte de l'ICASA, enregistre le taux de prévalence le plus important d'Afrique de l'Ouest. Il est estimé à 4%. Il n’existe pas de statistiques réactualisées, mais ce chiffre masque des taux très élevés dans les populations à risque, notamment, chez les homosexuels, avec des chiffres jusqu'à cinq fois celui de la population générale.

A Abidjan, Espace confiance, une ONG créée en 2004, propose une prise en charge des homosexuels atteints du VIH. Au total, cette structure accueille plus de 1 200 personnes séropositives, dont 700 personnes sous traitement. Mais pour mieux lutter contre la maladie, cette structure veut aujourd’hui mettre l’accent sur la prévention.

Il y a beaucoup de gens qui ne se reconnaissent pas comme homosexuels, donc nous notre rôle c'est d'aller vers les gens, les sensibiliser sur comment négocier l'utilisation du préservatif.
Un centre pour prendre en charge les homosexuels
04-12-2017 - Par Bineta Diagne

Malgré des chiffres toujours élevés en Côte d’Ivoire, on note une relative amélioration. L'épidémie recule, notamment en raison des messages de prévention. Mais beaucoup de choses restent encore à faire, notamment en milieu rural. RFI s'est rendue à Zaliohouan, dans le centre-ouest du pays où les mentalités changent progressivement.

Je suis marié, mais si j'ai des copines, j'utilise des préservatifs.
Reportage à Zaliohouan où les mentalités évoluent petit à petit
04-12-2017 - Par Bineta Diagne

A (RE)ECOUTER → Journée mondiale de lutte contre le sida: où en est-on sur le continent africain ?

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.