Transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem: Trump réfléchit toujours

Le gendre et conseiller de Donald Trump, Jared Kushner, lors de la Conférence annuelle de la politique américaine au Moyen-Orient le 3 décembre à Washington.
© REUTERS/James Lawler Duggan

Donald Trump va-t-il déménager l'ambassade américaine en Israël de la ville de Tel-Aviv vers Jérusalem, comme il l'avait promis durant sa campagne ? Va-t-il se contenter de déclarer Jérusalem comme capitale d'Israël ? Contraint par le calendrier, le président américain devrait s'exprimer sur le sujet cette semaine. Le suspense reste entier, et l'annonce d'un déménagement pourrait mettre le feu aux poudres. Dimanche 3 décembre, Jared Kushner, son gendre et conseiller pour la région, a assuré que Trump « analysait les faits » et réfléchissait encore.

Avec notre correspondant à New York,  Grégoire Pourtier

La parole publique de Jared Kushner est extrêmement rare, et le jeune homme de 36 ans est resté très prudent lors de la conférence annuelle sur la politique américaine au Moyen-Orient.

Sans rien dévoiler de sa stratégie, il a dit son espoir d'obtenir la paix entre Israéliens et Palestiniens, son optimisme quant à la « dynamique régionale », et la nécessité d'une alliance face à la menace terroriste ou chiite.

Sauf que, cette semaine, comme tous les six mois, le président des Etats-Unis doit décider du sort de l'ambassade américaine en Israël, et Donald Trump pourrait en profiter pour rompre avec le statu quo de ces dernières décennies. En allant jusqu'à reconnaître Jérusalem comme capitale de l'État hébreu ?

Les droites américaines et israéliennes seraient ravies de cette redistribution des cartes, mais ce serait explosif. Les plus hauts dirigeants palestiniens, de tous bords, ont déjà prévenu des graves conséquences, et les voisins arabes du Moyen-Orient auraient sans doute aussi du mal à l'accepter.

Kushner n'a rien dit des projets de son beau-père, et s'est bien gardé d'exprimer sa propre opinion. Mais il sait que son plan serait bouleversé, et ses efforts de paix peut-être réduits à néant, en cas de décision radicale.


■ Mobilisation palestinienne intensive

De notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

L'inquiétude est réelle du côté des responsables palestiniens. Tout au long du week-end, ils n'ont pas ménagé leurs efforts pour tenter d'éviter que Donald Trump ne reconnaisse Jérusalem comme la capitale d'Israël.

Des articles de presse ont même assuré que le président américain serait prêt à déclarer la ville « capitale indivisible », ce qui signifierait un rejet de toute revendication palestinienne sur sa partie est, et notamment sur l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam.

Ce week-end, le président palestinien Mahmoud Abbas a appelé plusieurs chefs d'Etat : Recep Tayyip Erdogan en Turquie, ou Emmanuel Macron en France notamment. Son principal négociateur, Saeb Erakat, ainsi que le chef des services de renseignement ont, eux, eu des entretiens à Washington.

A chaque fois, les responsables palestiniens ont passé le même message : une reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël enterrerait le processus de paix et déstabiliserait tout le Proche et Moyen-Orient.

Les Palestiniens peuvent d'ailleurs compter sur des soutiens régionaux. Le roi de Jordanie veut convoquer des réunions d'urgence de la Ligue arabe et de l'Organisation de la conférence islamique en cas d'évolution de la position américaine.

Et le secrétaire général de la Ligue Arabe a, lui, souligné « les dangers que cela représente pour la stabilité du Proche-Orient et du monde entier ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.