Le journal satirique «Le P'tit railleur sénégalais» de nouveau dans les kiosques

Page Facebook du P'tit railleur sénégalais.
© Facebook

Au Sénégal, retour dans les kiosques du seul journal satirique du pays après presque une année d'absence. Le P'tit railleur sénégalais s'est fait connaitre pour ses portraits au vitriol de politiciens et de starlettes sénégalaises. Il avait beaucoup fait parler de lui lors de son lancement en 2013, car le Sénégal n'avait plus eu de journaux satiriques depuis des années.

Il coute moins cher, 500 francs CFA, a une taille standard, et une impression faite sur papier journal. Le P'tit railleur sénégalais est de retour en kiosque, en version plus grand public, et pour le lecteur de journaux Abdourahame Dia, c'est une bonne nouvelle pour la démocratie sénégalaise : « On ne doit pas prendre toutes les choses sérieusement, mais on ne doit pas, aussi, prendre les choses sérieuses à la légère. Voilà. Et donc, le journal permet de faire l’interface entre les deux situations et je trouve que c’est formidable ».

Héritier du Politicien et du Cafard libéré, titres satiriques aujourd'hui disparus, Le P'tit railleur sénégalais a été lancé en 2013. Le Sénégal n'avait alors plus eu de journaux de ce genre depuis des années. Il y a dix mois, son directeur Ibou Fall a dû cesser toute parution, mais grâce à l'appui d'Osiwa, organisation qui soutient des projets défendant les valeurs de la bonne gouvernance, le journal est à nouveau disponible.

« Il faut un journal qui conspue inlassablement les poseurs, les satisfaits et les puissants. Nous sommes là pour ramener les acteurs de la scène publique à leur véritable dimension et apporter sur eux l’éclairage qui permettra aux Sénégalais, à l’opinion, de les juger objectivement », explique Ibou Fall.

Le P'tit railleur sénégalais, nouvelle formule, est un bimensuel, mais s'il trouve son public, le journal satirique pourrait devenir un hebdomadaire dès janvier 2018.