Republier
Algérie

Algérie: un nouveau mouvement d’opposition mise tout sur le numérique

La baie d’Alger vue depuis la haute Casbah.
© RFI/Alice Milot

Mettre le numérique au service de la citoyenneté, c'est la promesse d'un nouveau mouvement d'opposition en Algérie. Ibtykar, c'est le nom de l'initiative, était présenté à la presse ce lundi. Si les membres font un constat assez sombre de l'implication des Algériens dans la vie politique, ils comptent sur des applications mobiles pour les pousser à se réinvestir et à se faire entendre.

Ils se présentent comme un mouvement citoyen qui veut intervenir dans le débat public. Pour Samy Oussedik, coordinateur de Ibtykar, l’objectif est d’abord de redonner du sens au mot citoyen, dans une société algérienne qui a beaucoup évolué : « Nous sommes passés du clan à l’individualisme. Véritablement, l’enjeu c’est d’aller vers l’individuation c’est-à-dire la conscience de soi en tant qu’individu, mais liée à la société ».

Et pour y parvenir, le mouvement fait appel au numérique. Trois applications mobiles ont été créées, détaille Amina Afaf Chaieb, l’une des responsables du projet numérique : « Pour nous, c’est un outil supplémentaire pour avoir accès à cette jeunesse qui est désengagée de la politique, qui n’a pas d’espoir en son avenir, pour ramener la citoyenneté au plus près d’eux. Par l’usage, ils vont changer leurs perspectives, c’est ça notre espoir. C’est qu’on leur montre que c’est facile aussi. On est en train de leur donner des facilités pour s’engager. Vu que c’est en trois clics, c’est simple, c’est interactif et ça fait appel à des choses qu’ils font déjà au quotidien c’est-à-dire Facebook : commenter, liker, voter, donner leur opinion ».

S’ils continuent de participer à des réunions politiques et à des meetings classiques, les membres d’Ibtykar espèrent qu’ils parviendront avec le numérique à créer une rupture avec les initiatives d’opposition lancées jusqu’à présent.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.