Un rapport dénonce la gabegie des obsèques de Nelson Mandela

Portrait de Nelson Mandela dressé sous le chapiteau accueillant la cérémonie de ses funérailles à Qunu, le 15 décembre 2013.
© REUTERS/Odd Andersen

Il y a quatre ans, ce mardi 5 décembre, que Nelson Mandela est décédé. Mais lundi, la médiatrice de la République sud-africaine a publié un rapport de 300 pages qui vient ternir cet anniversaire en révélant la mauvaise gestion et les faits de corruption entourant les funérailles de Nelson Mandela, dont les coûts ont complètement explosé. Plus de 18 millions d'euros ont notamment été puisés dans un fonds pour le développement de la région rurale du Cap-Oriental afin de financer cette cérémonie nationale.

Nelson Mandela est enterré dans son village natal de Qunu, dans la province sud-africaine du Cap-Oriental. Mais l'organisation de ses funérailles nationales en 2013 a totalement déraillé.

La liste des malversations et de la mauvaise gestion entourant cet événement est impressionnante. La médiatrice de la République pointe notamment « une inflation massive des prix, des détournements de fonds, une mauvaise planification et un manque de respect des règles de la chaîne d'approvisionnement ».

Les exemples sont nombreux : des fournisseurs non enregistrés ont été sollicités ; de nombreuses commandes ont été passées sans qu'aucune facture ne soit produite ; plusieurs prestations n'ont d'ailleurs jamais été fournies.

La médiatrice de la République a surtout constaté que de « l'argent destiné au développement social de la province du Cap-Oriental » a été utilisé pour financer l'organisation des funérailles.

Ces sommes étaient normalement destinées « à l'infrastructure, à l'eau courante, à l'électricité, à la rénovation d'écoles ou d'hôpitaux ». Les conséquences de ce mauvais usage des fonds publics se feraient encore ressentir aujourd'hui selon elle.

Busisiwe Mkhwebane a regretté que les funérailles de Mandela aient pu conduire à un tel gaspillage. La médiatrice a demandé une enquête rapide du ministère sud-africain des Finances.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.