Republier
Kenya

Kenya: les partisans de Raila Odinga déçus après le report de son investiture

Le leader de l'opposition, Raila Odinga, qui ne reconnaît pas la victoire d'Uhuru Kenyatta, avait annoncé la tenue d'une investiture parallèle mardi 12 décembre, jour de la fête de l'indépendance (image d'illlustration).
© REUTERS/Thomas Mukoya

Après le report de l’investiture parallèle de Raila Odinga qui devait avoir lieu ce mardi, jour de la fête de l’indépendance du pays, les réactions sont mitigées au Kenya. Après de nombreuses pressions de la part de la communauté internationale, de la justice et de la société civile, le leader de la coalition de l’opposition NASA a finalement reporté sine die sa prestation de serment au grand dam de ses partisans.

Kawangware 56, dans l’ouest de Nairobi. C’est l’un des quartiers où les manifestations de l’opposition ont été les plus violentes ces derniers mois.

A l’ombre d’une plaque de tôle, le jeune Kevin partage une cigarette avec ses amis. Ils sont en colère contre Raila Odinga. « Il a laissé tomber les Kényans. Ici nous nous sommes battus avec la police et il y a des jeunes qui sont morts en se battant pour Raila Odinga. Alors maintenant nous sommes très déçus », explique-t-il.

Même déception exprimée par les couturières de l’autre coté la rue. Maureen attendait l’investiture avec impatience. « Je suis très triste car je m’attendais à ce que cela soit un grand jour. Il nous avait dit qu’il nous mènerait vers la terre promise. Mais aujourd’hui, nos rêves ont volé en éclats », désespère-t-elle.

Malgré cela, Maureen et ses collègues disent continuer de soutenir Raila Odinga, quoi qu’il décide. Et tant pis si cela cause de nouvelles violences dans le bidonville.

Ce n’est pas l’avis de Bonniface, commerçant, qui est soulagé. « S’il avait prêté serment, les violences auraient continué. Mais nous avons déjà beaucoup souffert. Aujourd’hui, nous n’avons plus d’argent. Nos boutiques ont été pillées, brûlées. Aujourd’hui, je voudrais qu’il se retire, qu’il accepte la défaite », insiste-t-il.

La NASA a promis d’annoncer une nouvelle date d’investiture très prochainement, assurant continuer la lutte. Mais les habitants de Kawangware y croient de moins en moins.

La décision de Raila Odinga a par ailleurs été saluée par l'ambassadeur des Etats-Unis à Nairobi, Bob Godec, qui dans un tweet s'est félicité d'une étape positive, et a encore une fois appelé les différentes parties au dialogue.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.