Bénin: la directrice du FMI estime que le pays est sur la bonne voie

Christine Lagarde, directrice générale du FMI, aux côtés du président béninois Patrice Talon, le 11 décembre 2017 à Cotonou.
© YANICK FOLLY / AFP

La directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, est en visite officielle au Bénin où elle s’est entretenue, lundi 11 décembre, avec le président Patrice Talon et des membres de son gouvernement. Elle doit également rencontrer les responsables d’institutions financières, mais aussi le secteur privé et la société civile. Le FMI a accordé un prêt d’un peu plus de 150 millions de dollars sur trois ans pour accompagner l’ambitieux programme d’action du gouvernement. Le chef de l'Etat béninois et Christine Lagarde ont tenu une conférence de presse à Cotonou.

Christine Lagarde avait promis à Patrice Talon de venir avant fin 2017 si les engagements étaient respectés. Parmi ces engagements figurent l’assainissement des finances publiques ou encore les réformes structurelles pour dynamiser l’économie. Le FMI estime que le Bénin est sur la bonne voie et le président Patrice Talon s’en réjouit.

« Madame la directrice, permettez-moi d’exprimer sans retenue la grand plaisir et la fierté que nous procure la visite du Fonds à Cotonou. Nous ne vous avons fait appel en tant que pompier, mais surtout pour que vous nous accompagniez techniquement dans nos programmes de refonte de nos fondamentaux et de développements sociaux-économiques de notre pays, et surtout pour que vous soyez le témoin de notre sérieux de notre crédibilité », a déclaré le président béninois.

Mais le Bénin doit faire plus pour le social et la réduction de la pauvreté. Les dépenses publiques, dans ces secteurs, sont en dessous des objectifs. « Ils seront atteints », assure le chef de l’Etat. Pour Christine Lagarde, cela doit faire partie des priorités.

« Je serai très attentive au respect de ces engagements de financement en matière d’éducation et de santé pour que ce filet de soutien social, ce socle social indispensable, soit bien réalisé pour la prochaine revue », a souligné Christine Lagarde.

Après ses échanges avec les autorités, la directrice générale du FMI rencontre, ce mardi, des responsables du secteur privé et de la société civile avant de s’envoler, mercredi, pour Addis Abeba.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.