Burkina Faso: 19 ans après, l'espoir renaît quant à l'affaire Norbert Zongo

Un proche de Norbert Zongo brandissant son portrait, le 16 décembre 1998.
© ISSOUF SANOGO / AFP

Cela fait dix-neuf ans que le journaliste burkinabè Norbert Zongo, directeur de L'Indépendant, a été retrouvé mort dans sa voiture, avec trois de ses compagnons de route. C'était le 13 décembre 1998, près de Sapouy, dans le sud du pays. Ce célèbre journaliste enquêtait alors sur l'incarcération, puis la mort dans des conditions suspectes, du chauffeur de François Compaoré, le frère du chef de l'Etat. De forts soupçons s'étaient portés rapidement sur le régiment de sécurité présidentielle, mais l'enquête avait été incapable d'avancer sous la régime de l'ancien président Blaise Compaoré.

Dix-neuf ans après la mort du journaliste burkinabè Norbert Zongo, Germain Nama, aujourd'hui directeur de publication du journal L'Evénement, se souvient de la vie de son ami. Il fait part de son optimisme, maintenant que la justice burkinabè a fait des premiers pas décisifs.

58 BURKINA FASO _Son MATIN Germain Nama sur Norbert Zongo
13-12-2017 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.