Jérusalem: manifestation anti-Trump au Mali

La communauté musulmane du Mali s'est mobilisée après la décision de Trump de déclarer Jérusalem capitale d'Israël (image d'illustration).
© Thomas Imo/Photothek via Getty

Au Mali, près d'un millier de personnes ont manifesté mercredi 13 décembre contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Une mobilisation à l'appel de la communauté musulmane du pays.

Drapeau de la Palestine, keffieh autour du cou et caricatures de Donald Trump brandies à bout de bras. La majorité des protestataires sont sortis des mosquées mercredi pour se rassembler sur la place de l'Indépendance de Bamako à l'appel du collectif des associations musulmanes du Mali.

« On a été choqués par une telle décision, explique le président du collectif, Mohamed Kimbiri. Une telle mesure, nous devons la combattre, parce que c’est une insulte à la communauté musulmane. Pour le moment, on manifeste pacifiquement, mais avec le temps, les manifestations pourraient devenir violentes, même si on ne le souhaite pas. »

Jérusalem : le monde musulman perçoit la décision de Trump « comme une agression »

Le polémiste malien Ras Bath a lui aussi prêté sa voix et son image à la mobilisation. « Est-ce que Donald Trump a pensé aux conséquences de cette décision de faire de Jérusalem la capitale d’Israël ? interroge-t-il. Est-ce qu’il a conscience de toute sa portée ? En ignorant le droit des musulmans à pratiquer leur culte sur le lieu saint, est-ce qu’il n’envoie pas un sentiment d’islamophobie ? Est-ce qu’il n’envoie pas un sentiment qu’il n’a pas autant d’égards pour les musulmans qu’il n’en a pour les juifs ? »

Plusieurs imams, suivis par la foule, ont ensuite maudit collectivement le président américain dans une prière de rue.