Republier
Cameroun

Cameroun anglophone: nouveaux combats meurtriers entre armée et séparatistes

(Photo d'illustration) Des soldats du Bataillon d'intervention rapide, le 17 novembre à Bamenda, au Cameroun anglophone, lors des obsèques de quatre de leurs collègues.
© STRINGER / AFP

De nouveaux affrontements ont éclaté entre des militaires et des assaillants présentés comme des séparatistes ce jeudi 14 décembre dans la ville de Manfé, au Cameroun anglophone. Aucun bilan officiel n'a été communiqué, mais les combats auraient fait plusieurs morts. L'armée a annoncé avoir repris le contrôle de cette localité où les séparatistes ont réalisé plusieurs assauts souvent meurtriers ces dernières semaines.

Le bilan de ces affrontements serait lourd, mais à dessein l'armée aurait décidé de ne plus communiquer les chiffres, selon un haut gradé militaire contacté par RFI. Plusieurs assaillants présentés comme des séparatistes anglophones ont été neutralisés, a-t-il néanmoins confirmé.

Ces violences ont éclaté dans la localité de Dadi, près de la ville de Manfé, dans le sud-ouest du pays. Sur les réseaux sociaux ont circulé des photos des saisies effectuées par les militaires après les combats. Entre autres, une trentaine de fusils de chasse, un fusil à pompe, des munitions et des dizaines de T-shirts noirs floqués du sigle de l'« Ambazonia defense force ». D'autres photos reprises dans la presse locale présentaient des soldats posant fièrement devant ces différents équipements.

La localité de Dadi était devenue depuis quelques semaines l'une des places fortes des indépendantistes qui y avaient hissé, en lieu et place du drapeau camerounais, celui bleu et blanc de la République virtuelle de l'Ambazonie. D'autres coups d'éclat attribués aux sécessionnistes ont été perpétrés dans cette région, dont une attaque dans une brigade de gendarmerie, l'incendie d'un marché, et surtout l'assassinat de quatre soldats fin novembre. La zone est désormais très fortement militarisée.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.