Le fils d'un riche industriel malgache enlevé à Antananarivo

La procureure d'Antananarivo a indiqué la mise en place d'une cellule mixte, policiers et gendarmes, pour accélérer les recherches (photo d'illustration).
© AFP / Richard Bouhet

A Madagascar ce vendredi 22 décembre vers 17h, un adolescent français d'origine malgache a été kidnappé alors qu'il rentrait à son domicile. Le garçon est issu d'une grande famille industrielle d'Antananarivo.

Nathan rentrait du lycée français d'Antananarivo, assis à l'arrière d'une voiture avec un chauffeur. C'est à ce moment qu'ont surgi les quatre hommes cagoulés et armés de pour intercepter le véhicule. Il se trouvait dans la ruelle menant au domicile des parents près du rond-point du marais Masay.

Les ravisseurs ont alors éjecté le chauffeur de la voiture, saisi l'adolescent, puis braqué un deuxième véhicule sur le rond-point avec lequel ils ont pris la fuite. Les quelques policiers présents pour assurer la circulation n'ont malheureusement rien pu faire.

Nathan a 14 ans seulement. C'est le fils de Philippe Andriantsitohaina, un riche homme d'affaires de Madagascar. L'homme possède notamment le quotidien Les Nouvelles et plusieurs autres entreprises dans le domaine des télécoms.

Si les enlèvements ne sont pas rares à Madagascar, c'est la première fois qu'une grande famille malgache est touchée. Les ravisseurs s'en prennent la plupart du temps à la communauté française d'origine indienne, très active économiquement sur l'île.

Le Collectif des Français d'origine indienne de Madagascar alerte justement depuis plusieurs années sur ces cas d'enlèvements récurrents. Et pour cette association, les kidnappings sont devenus un business pour une mafia bien organisée. Un business qui dépasse largement le cadre intracommunautaire.

La procureure d'Antananarivo a indiqué la mise en place dès samedi soir d'une cellule mixte, policiers et gendarmes, pour accélérer les recherches.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.