Guinée équatoriale: des opposants du parti Citoyens pour l'innovation arrêtés

Dans une rue de Malabo, capitale de la Guinée équatoriale.
© AFP/RODRIGO ANGUE NGUEMA

Une cinquantaine de militants du parti d'opposition Citoyens pour l'innovation (CI), sont « détenus » et une centaine d'autres réfugiés depuis plusieurs jours au siège du parti à Bata, la capitale économique de Guinée équatoriale, afin de « fuir des arrestations nocturnes à leur domicile ». C’est ce qu'affirment les responsables de ce parti. Du côté, du pouvoir et des médias publics, il n’y a « pas de confirmation ».

Agapito Mba-Mokuy, le ministre des Affaires étrangères, le martèle : « en Guinée, il n'y a pas de prisonniers politiques, ce n'est plus d'actualité. Si des opposants sont en prison, c'est pour d'autres raisons. »

La version du patron du parti d'opposition Citoyens pour l'innovation est tout autre. « Plusieurs dizaines de nos militants sont arrêtés, affirme Gabriel Nse Obiang Obono. Et de nombreux autres se sont réfugiés à l'intérieur de notre siège à Bata, sur le continent. »

Un responsable du mouvement d'opposition CPDS confirme bien des interpellations d'activistes de Citoyens pour l'innovation. « Mais l'information circule très mal en Guinée équatoriale. Nous ne savons pas où ils sont exactement détenus. Ici, vous savez, il y a les prisons officielles et les autres... » Pour le leader de Citoyens pour l'innovation, « ces militants sont persécutés ».

Un observateur de la vie politique équato-guinéenne n'est pas étonné. « Gabriel Nse Obiang Obono, ancien lieutenant-colonel de l'armée, exilé 13 années en Espagne, est un trublion, beaucoup trop, car il a fatigué une partie de l'opinion qui lui était favorable. Actuellement, il fait des coups pour redorer son image d'opposant. »

Avec un seul député à l'Assemblée nationale sur 100 - les 99 autres sont PDGE, le parti d'Obiang Nguéma – le parti Citoyens pour l'innovation tente, tant bien que mal dit-on, d'exister.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.