Afrique du Sud: le tweet de Noël du ministre de la Police a du mal à passer

Le ministre sud-africain de la Police, Fikile Mbalula, le 26 septembre 2017 à Johannesburg.
© Phill Magakoe / AFP

Le ministre sud-africain de la Police Fikile Mbalula a créé une vive polémique après avoir posté ses vœux de Noël sur Twitter depuis Dubaï. Le but de ce voyage a été largement discuté : le ministre est-il en vacances alors que la période des Fêtes enregistre chaque année une hausse de la criminalité dans le pays ? Dubaï est également connu en Afrique du Sud pour être la base arrière de la très controversée famille Gupta, ces hommes d'affaires indiens accusés d'entretenir la corruption au sommet de l'Etat.

Le ministre sud-africain de la Police a été trahi par la géolocalisation, affichée par Twitter sous son message de vœux. Apparemment, Fikile Mbalula se trouvait à Dubaï lorsqu'il a écrit ce tweet, effacé depuis.

Pour les Sud-Africains, Dubaï évoque d'abord la corruption au sommet de l'Etat et les affaires qui perturbent la vie politique du pays depuis des années.

La presse sud-africaine a révélé il y a quelques mois que l'émirat sert de base arrière à la famille Gupta. Ses membres y auraient établi un réseau de sociétés-écrans, qui servirait à blanchir les millions détournés en Afrique du Sud.

Dubaï est aussi une destination prisée par la famille du président sud-africain qui y posséderait plusieurs propriétés.

Interpellé sur les réseaux sociaux

Les utilisateurs de Twitter ont interpellé le ministre de la Police pour savoir ce qu'il faisait à Dubaï, et qui a payé pour ce voyage.

Julius Malema, le chef du parti de gauche radicale EFF, a reproché à Fikile Mbalula d'avoir quitté le pays au moment de l'année où la criminalité explose. « Le crime est un problème dans notre pays, a-t-il écrit, mais les loisirs de nos dirigeants passent visiblement avant tout ».

En retour, le ministre de la Police a accusé Malema de vouloir « ramener des votes » en l'attaquant.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.