Mali : Soumeylou Boubèye Maïga nommé Premier ministre

Soumeylou Boubèye Maïga en 2014, lorsqu'il était ministre de la Défense du Mali.
© AFP PHOTO / HABIBOU KOUYATE

Au Mali, Soumeylou Boubèye Maïga, secrétaire général à la présidence et ancien ministre de la Défense a été nommé au poste de Premier ministre, annonce la présidence sur son compte Twitter, ce 30 décembre 2017. Il remplace Abdoulaye Idrissa Maïga qui a présenté, vendredi soir, sa démission et celle de son gouvernement.

Le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé par voie de décret la nomination d'un nouveau Premier ministre, ce 30 décembre 2017. Il s'agit de Soumeylou Boubèye Maïga, anciennement secrétaire général à la présidence et ministre de la Défense. L'homme sera en charge de former un nouveau gouvernement

Et ce n'était plus une surprise tant les rumeurs le désignaient depuis quelques jours comme éventuel Premier ministre. Mais le pays est pendant 24 heures resté suspendu à l'annonce de la nomination de Soumeylou Boubèye Maïga (SBM).

Figure nationale et poids lourd du régime, l'homme de 63 ans maîtrise parfaitement les rouages de la politique malienne. Il devient le cinquième Premier ministre nommé par Ibrahim Boubacar Keïta en quatre ans d'exercice du pouvoir.

Habitué aux responsabilités politiques

La démission vendredi d’Abdoulaye Idrissa Maïga a accéléré le retour au premier plan de Soumeylou Boubèye Maïga. Très connu à l'international, il symbolise et est perçu comme un des principaux artisans de la révolution de 1991 et comme un chantre de la démocratie malienne.

Les responsabilités, il ne les aura jamais véritablement quittées après avoir été chef de cabinet d'Alpha Oumar Konaré, chef de la sécurité d'Etat et avoir servi deux fois comme ministre lors des deux mandats d'Amadou Toumani Touré.

Figure contestée par l'opposition pour son rôle présumé dans une affaire de surfacturation de matériel militaire, sa nomination marque selon ses proches, la volonté du président de la République de poursuivre les efforts de réconciliation et ouvre la voie d'une stratégie de rassemblement en vue de l'année électorale qui s'annonce.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.