Madagascar: des lots de lait infantile rappelés par Lactalis

L'usine Celia appartenant au groupe Lactalis qui produit du lait infantile, à Craon, dans l'ouest de la France.
© Damien Meyer/AFP

A Madagascar, 1 000 boîtes de laits infantiles ont été retirées du marché à Antananarivo en raison d’une suspicion de contamination à la salmonelle. Ces boîtes venaient de l'entreprise Lactalis qui a aussi rappelé des produits suspects du marché français.

Tout est parti d'un communiqué de l'entreprise Lactalis. Des lots de laits infantiles sont susceptibles de contenir de la salmonelle et doivent être retirés du marché par précaution, écrit l'entreprise agroalimentaire française. C'est l'Union européenne qui a alerté les autorités malgaches dans la foulée.

Sur les réseaux sociaux, les questions ont fusé : comment reconnaître un produit infecté ? Comment faire si mon bébé en a consommé ?

Une mesure de prévention

Monsieur Randrianarisoa est le directeur de la prévention des fraudes et de la protection des consommateurs au sein du ministère du Commerce malgache. Il précise que la consommation de ces laits infantiles a provoqué des diarrhées chez quelques nourrissons en Afrique et en France.

Mais les pédiatres malgaches indiquent eux qu'il est difficile de savoir si ces produits ont fait des victimes. Et ne font pas de recherches en ce sens. Il s'agit uniquement d'une mesure de prévention. En tout, 1 000 boîtes de lait infantile de la marque Picot étaient concernées. Après que le fournisseur a indiqué les lieux de distribution, tous les produits suspects ont été retirés de la vente vendredi.