Guinée: économie et politique au menu des vœux du Nouvel An d'Alpha Condé

Le président guinéen Alpha Condé lors de sa prestation de serment, le 14 décembre 2015 à Conakry.
© CELLOU BINANI / AFP

En Guinée, le président Alpha Condé n'a pas failli à la tradition. Il a présenté ses vœux à sa population et aux étrangers vivants en Guinée, sans oublier les soldats guinéens déployés au Mali dans le cadre de la Minusma, la force onusienne sur place. Il a évoqué un pays aux immenses ressources naturelles qu'il compte bien faire exploiter pour le bien de ses concitoyens, tandis que des élections locales sont prévues dans quelques semaines.

Pour la huitième fois, Alpha Condé s’est prêté à cet exercice annuel de présentation de vœux du Nouvel An à ses compatriotes. Dans un discours d’une dizaine de minutes, le président guinéen a fait le tour des projets qui lui sont chers pour la sauvegarde des acquis démocratiques.

Il appelle les uns et les autres à privilégier le dialogue politique, à un mois des élections locales et communautaires, les premières en douze ans.« J’invite le gouvernement et les partis politiques à poursuivre le dialogue et à se pencher sur toutes les réformes futures susceptibles de préserver et d’améliorer nos acquis démocratiques », a-t-il déclaré.

« Notre économie a progressé de dix points dans le classement de Doing Business, elle est également classée par la Banque mondiale parmi les cinq pays qui se distinguent sur le plan de la compétitivité avec un taux de croissance économique de plus de 6% », a poursuivi Alpha Condé. Ce développement économique du pays jugé satisfaisant n’a cependant pas d’impact sur les conditions de vie des populations, selon les analystes économiques et les observateurs.

Projets

Par ailleurs, si les projets de financement des partenaires multilatéraux font rêver, ils restent encore, comme le président le reconnaît, au stade de projet.

« Un accord conclu avec le Fonds monétaire international (FMI) au mois de décembre 2017 inaugure un nouveau programme de facilité élargie de crédit par lequel la Guinée a la possibilité d’obtenir des prêts non-concessionnels à hauteur de 650 millions de dollars, a détaillé le chef d'Etat.Un financement de projets prioritaires de 20 milliards de dollars a été également conclu en septembre 2017, avec la Chine, sur une durée de 20 ans ».

La Guiné a lancé de nombreux projets énergétiques, dont celui de Souapiti d’une puissance de 515 mégawatts sans oublier le monde rural. Alpha Condé promet de grands projets d'aménagements et des investissement partout dans le pays.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.