Republier
Centrafrique

La Centrafrique bientôt à court de bière?

Un quartier du centre de Bangui (image d'illustration).
© Wikipedia

Depuis quelques jours les grossistes de Centrafrique font la grève des achats auprès de la Mocaf, la seule brasserie du pays. En cause, une augmentation du prix de la bière décidée par la Mocaf au 1er janvier pour répercuter une hausse des taxes sur ce même produit.

D'abord il y a le FMI qui, parmi les pistes pour faire rentrer des recettes fiscales,  préconise fortement de taxer les alcools et les boissons sucrées, au nom de la santé publique. Ensuite il y a le Parlement qui a suivi, en votant une hausse des taxes sur ces produits au 1er janvier. Puis il y a la Mocaf, seule brasserie centrafricaine, propriété du groupe Castel, qui décide de répercuter cette taxe sur ses prix. Cela correspond à une augmentation de 20 FCFA sur les petites bouteilles de 33cl et de 40F sur les « grandes » bouteilles, de 65cl.

Problème, les grossistes qui achètent la bière à la Mocaf pour la revendre aux détaillants ne veulent pas entendre parler de cette augmentation, la deuxième cette année. Ils auraient d'ailleurs voulu être concertés et estiment que la Mocaf peut supporter seule cette hausse fiscale. Ils ont semble-t-il le soutien du ministère du Commerce qui a tenté d'organiser une concertation mercredi. Réunion houleuse qui n'a rien donné.

La Mocaf, l'un des plus gros contribuables du pays, et qui depuis l'an dernier investit massivement dans son usine banguissoise, trouve normal de répercuter la hausse, mais dit avoir suspendu cette répercussion en signe d'apaisement. Elle note qu'elle absorbe d'ailleurs la hausse de taxe de 10% appliquée aux boissons sucrées.

Une nouvelle réunion de concertation est prévue ce vendredi 5 janvier.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.