Republier
Maroc

Maroc: le procès des militants du mouvement Hirak piétine

Des sympathisants du mouvement Hirak manifestent leur soutien à Nasser Zefzafi devant la cour d'appel de Casablanca le 24 octobre 2017.
© FADEL SENNA / AFP

La contestation dans le Rif connaît une relative accalmie depuis trois mois avec la multiplication des arrestations cet été. Sur le plan judiciaire, le procès de la cinquantaine de leaders du mouvement peine à démarrer après plus d'une dizaine d'audiences consacrées aux questions liminaires. De leur côté, les détenus ont à nouveau tenu une grève de la faim.

Depuis quatre mois, l'armada d'avocats de la défense des détenus multiplie les plaidoiries pour invalider les pièces qui ont servi à l'inculpation, mais aussi pour dénoncer les conditions de détention des militants, incarcérés depuis sept mois.

Ces 15 derniers jours, la majorité des détenus a mené pendant 10 jours une grève de la faim en réaction à des mesures de l'administration pénitentiaire à l'encontre des détenus rifains, qualifiées par la défense de « vexatoires ». Mais selon un avocat de la défense contacté par RFI, ce mouvement a été suspendu jeudi après médiation avec des organismes de défense des droits humains.

Ces développements interviennent alors que le procès des leaders du Hirak s'enlise. Pas moins de 13 audiences préliminaires et consacrées aux vices de forme se sont tenues depuis l'ouverture du procès à la mi-septembre, sans entrer dans le fond du dossier.

Le mois dernier, le juge de la cour d'appel avait fait part de son souhait d'accélérer la cadence, et de passer à deux audiences hebdomadaires consacrées aux plaidoiries de la défense, ainsi qu'aux répliques du procureur et de la partie civile. Le fond du procès pourrait démarrer selon les plus optimistes, d'ici 10 à 15 jours. La prochaine audience, elle, se tiendra mardi prochain.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.