Près de 30 morts à Madagascar après le passage d'Ava

Plusieurs quartiers bas d'Antananarivo ont été inondés à cause des pluies diluviennes du cyclone Ava. Ici le quartier d'Ankorondrano.
© Laetitia Bezain/RFI

Le cyclone Ava a quitté la Grande Ile samedi soir, mais il laisse derrière lui un lourd bilan humain. Ava a fait 83 000 sinistrés et 29 morts. 17 personnes sont décédées à la suite d'un glissement de terrain qui a causé l'effondrement d'une maison. 22 personnes sont portées disparues, dont un enfant de deux ans. Ce bilan, transmis lundi soir 8 janvier par le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes, reste provisoire. Les dégâts matériels sont aussi nombreux.

Le Premier ministre a annoncé la mise en place d'une cellule de crise pour faire face à ces dégâts. C'est un travail de longue haleine qui attend les autorités pour rétablir les infrastructures, notamment les routes nationales qui ont été presque toutes endommagées, et les ponts submergés ou emportés par les eaux. Le cyclone a isolé de nombreuses localités. La route nationale 7 qui relie la capitale au sud de Madagascar est endommagée à plusieurs endroits. Tely Bototo, transporteur de carburant, est bloqué au niveau du pont de Vohiposa. Il raconte :

« On ne pouvait plus voir le pont parce que l'eau a monté de sept ou huit mètres par rapport à la normale. Maintenant, la crue a baissé, mais on ne trouve plus le pont métallique ! Il a été emporté par l'eau. »

Un peu plus au nord de la RN7, c'est une portion de route qui est complètement inondée sur une centaine de mètres, rapporte Rohy Andriamiaramalala, gérante d'une société de transport en commun.

« Beaucoup d'eau avait monté, la route n'était plus visible. Les villageois du quartier nous ont aidés à pousser les voitures. C'était difficile parce qu'elles étaient pleines d'eau. »

Hier, à l'issue d'une réunion avec les membres du gouvernement, le Premier ministre Olivier Mahafaly a tenu à rassurer. « Des ponts, des routes ont été endommagées, mais maintenant, le ministère est à pied d'oeuvre et moi, je peux dire que dans les deux ou trois jours qui viennent, ces routes seront rouvertes pour que les usagers puissent les réutiliser. »

Pour l'heure, cinq routes nationales sont toujours coupées.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.