Burkina Faso: bras de fer entre le monde enseignant et le gouvernement

Les élèves d’une école primaire dans le village de Loumbila, au nord de Ouagadougou.
© ISSOUF SANOGO/AFP

Des milliers d'enseignants ont marché pour exiger de meilleures conditions de vie et de travail. Après avoir refusé d'évaluer les élèves durant le premier trimestre de l'année scolaire, les enseignants menacent de prendre en otage les examens scolaires si le gouvernement n'apporte pas de solutions à leurs revendications.

Les enseignants ont parcouru leurs rues de la capitale pour exiger la satisfaction de leur plateforme revendicative avant toute reprise normale du travail : « Il n'y a pas de manuels pour les élèves, alors qu'ils disent que tout est gratuit. » « Présentement, dans ma classe, il y a trois livres de lecture avec 79 élèves! » «Nous voulons que l'Etat essaie de revoir les rémunérations salariales des personnels d'éducation, revoir aussi l'accès à l'éducation pour que tous les enfants burkinabè puissent aller à l'école. »

Quelques heures plus tard, conférence de presse du Premier ministre Paul Kaba Thieba, qui pilote lui-même les négociations après le refus des enseignants de négocier avec leur ministre de tutelle. Principale information : le gouvernement fera tout pour éviter une année blanche aux élèves. « Une première estimation des revendications qui sont posées par la coordination des syndicats du ministère de l'Education nationale évalue à environ 50 milliards par an l'incidence financière des revendications qui sont posées. Nous ferons ce que nous pourrons pour sauver l'année scolaire pour nos enfants et trouver des solutions qui soient à la hauteur des attentes des travailleurs de l'Education nationale, dans les limites également de la soutenabilité des finances publiques de l'Etat », a déclaré Paul Kaba Thieba.

Le Premier ministre burkinabè a appelé les enseignants à reprendre le travail afin de sauver l'année scolaire et promet que le gouvernement prendra des engagements.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.