Madagascar: le Français John Raza relâché après 23 jours de captivité

Le Français Johan raza, 25 ans, avait été enlevé le 20 décembre dernier à Ankorondrano un quartier de la capitale Antananarivo.
© Sascha Grabow / Wikimédia

À Madagascar, le Français John Raza a été libéré ce jeudi 11 janvier en début de soirée. Kidnappé fin décembre, le jeune homme a finalement pu rejoindre ses proches sain et sauf.

C’est le soulagement pour les proches du Français John Raza, 25 ans. Libéré jeudi soir vers 19h30, le jeune homme est sain et sauf. Selon le CFOIM, le Collectif des Français d’origine indienne de Madagascar, cela reste un événement évidemment traumatisant qu’il faudra soigner. Pour le moment, on n’en sait pas plus sur les conditions de libération de l’ex-otage.

Kidnappé le 20 décembre par cinq hommes armés à Ankorondrano, le jeune homme est resté 23 jours en captivité. Une durée record, la même que celle de Yanish Ismaël, un Français enlevé en mai dernier.

Jeune cadre de l’entreprise Ucodis, le Français d’origine indienne est, contrairement à la plupart des cas d’enlèvements, issu d’une famille modeste. John Raza avait été enlevé le jour où il partait à l’étranger rejoindre sa compagne, pour se fiancer le lendemain.

Pendant sa détention, le CFOIM a continué d’apporter son soutien à la famille de la victime. Mais l’association s’alarme : « quand tout cela va-t-il s’arrêter ? Madagascar mérite une autre image que celle-ci, et pour la sécurité de sa population, les kidnappings doivent cesser dès que possible » a déclaré le CFOIM dans un communiqué.

Il faut dire que la fin de l’année 2017 a été marquée par cette actualité noire à Madagascar. Il y a eu la tentative d’enlèvement d'une jeune femme étudiante de 22 ans en novembre dernier. Et enfin il y a eu le kidnapping de Nathan, une jeune malgache âgé de 14 ans seulement, à la veille des fêtes de Noël. Il a été libéré deux jours après.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.