Republier
RDC Justice

Procès Kamuina Nsapu: une présence médiatique qui fait débat

Le siège de la RTNC, la Radio Télévision Nationale Congolaise.
© RFI/Habibou Bangré

Méfiance des prévenus et de leurs avocats à la reprise, hier mercredi, des audiences du procès Kamuina Nsapu, dit « aile de Kinshasa ». L'absence de la Radio-Télévision nationale congolaise (RTNC) a convaincu les avocats de la défense de participer à nouveau à ce procès dont la couverture avait été exclusivement réservée au média officiel. Une décision du tribunal militaire, mais contestée en son temps par le collectif des avocats de la défense et par les prévenus eux-mêmes.

 « Je suis malade, je ne saurais pas comparaître... » Ben Tshimanga Tshimanga, premier prévenu appelé à la barre, se fait excuser par le tribunal militaire. Il est renvoyé aux soins médicaux.

Le deuxième à comparaître est Christian Mukadi Mutombo. Un homme particulier. Avant de répondre aux questions du tribunal, il exige la présence de tous les médias, en particulier les télévisions et radios internationales. Il dit vouloir « éventrer le boa », allusion au deal auquel, selon lui-même, le ministère public l'avait intéressé.

« Christian a parlé quand même d’une chose un peu importante en disant que, en fait comme il dit de sa coopération avec le ministère public, que celui-ci lui aurait promis une prise en charge, non pas seulement pour lui-même, même pour ses études, une prise en charge pour sa famille et même qui serait acquitté, explique maître Peter Ngomo du collectif de la défense. Malheureusement, il n'a pas dit qu’il était à contrepartie. »

Report de l'audience

Christian Mukadi s'accroche à sa revendication. La méfiance de ce prévenu apparait aussi dans le comportement des avocats du collectif de la défense. Me Peter Ngomo : « La façon de diriger le tribunal, pour nous en tout cas, cela ne nous garantit pas beaucoup de choses. »

Faute de pouvoir progresser dans les auditions, la cour « abdique ». L'audience est renvoyée à ce jeudi.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.