Bénin: manifestation en faveur du droit de grève devant l'Assemblée nationale

Large mobilisation, vendredi 12 janvier, devant l'Assemblée nationale, à Porto-Novo.
© Delphine Bousquet / RFI

Au Bénin, large mobilisation devant l'Assemblée nationale vendredi 12 janvier à Porto-Novo. Les sept confédérations syndicales avaient appelé à un sit-in pour protester contre le vote par les députés de lois supprimant le droit de grève à certaines catégories d'agents de l'Etat, personnel de santé, de justice, magistrats. Ces mêmes centrales appellent à un débrayage général dans la fonction publique la semaine prochaine.

L'esplanade devant l'Assemblée nationale est remplie. Beaucoup de blouses blanches, vertes, roses, celles des agents de santé très remontés contre la suppression de leur droit de grève par les députés.

« Les députés sont en mission, ils sont à la merci du gouvernement, s’emporte Edouard, un infirmier de Porto-Novo. Là, ils sont en train de nous arracher notre droit de grève alors que c’est le seul langage que les autorités comprennent au Bénin. Depuis des lustres, on n’a rien eu sans faire grève. Pour rien au monde nous n’allons accepter ça ! »

Les responsables syndicaux sont prêts pour le bras de fer. Pour eux, il s'agit de défendre un acquis démocratique, et cela concerne tous les Béninois. « C’est grâce au droit de grève que l’on a pu conquérir la démocratie au Bénin en 1989, quand avec la grève on a renversé l’autocratie de Kérékou, affirme Nagnini Kassa Mampo de la CSTB. Nous connaissons le peuple béninois, nous savons que nous irons jusqu’au bout et nous allons gagner ! ».

Le directeur de cabinet du président de l'Assemblée nationale, Falilou Akadiri, s’est rendu auprès des manifestants. « Au nom du président de l’Assemblée nationale et des différents honorables députés de cette assemblée, merci de vous être déplacé pour ce qui n’est rien d’autre que la manifestation de la démocratie au Bénin », a-t-il simplement déclaré.

Les syndicats appellent toute la fonction publique à faire grève 72h à partir de mardi prochain.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.