Attaque de Semuliki en RDC: la Monusco répond à Yoweri Museveni

Aéroport Mavivi, Nord Kivu, RD Congo, le 8 décembre 2017, évacuation sanitaire vers Goma des casques bleus blessés suite à l'attaque meurtrière, des présumés ADF, contre une Base de la compagnie opérationnelle de la Monusco à Semuliki, le 7 décembre 2017.
© Photo MONUSCO/ Anne Herrmann

La Monusco a réagi suite aux propos tenus par Yoweri Museveni. Dans un communiqué publié mercredi 17 janvier, le président ougandais déclarait que la mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC, «préservait le terrorisme dans la zone». Florence Marchal, la porte-parole de la Monusco a répondu à la charge du président.

« Notre réponse c'est la mise en oeuvre au quotidien de notre mandat. Celui de protéger les populations civiles, y compris les populations vulnérables comme les réfugiés ou les personnes déplacées.

Et c'est là, dans un environnement de plus en plus complexe et dangereux, en vertu du mandat que nous a donné le Conseil de sécurité, que nous travaillons avec les populations congolaises, pour les populations congolaises et en soutien au gouvernement de la République démocratique du Congo.

Cette déclaration s'est faite à la suite d'une rencontre entre le président [Museveni] et le chef d'une enquête spéciale, Mr Titov, qui a été décidée par le Secrétaire général des Nations Unies pour enquêter sur ce qu'il s'est passé à Semuliki. Donc c'est vraiment quelque chose qui est piloté par une commission indépendante à laquelle nous on participe mais uniquement en apportant un soutien logistique. Donc voilà le contexte dans lequel les choses se passent actuellement. »

Rappelons que 15 Casques bleus tanzaniens ont été tués le 7 décembre dernier à Semuliki, lors d'une attaque attribuée aux rebelles ougandais ADF.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.