Burkina Faso: le Balai citoyen dénonce l’absence de vision du gouvernement

Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, le 28 novembre 2017.
© LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

Au Burkina Faso, le Balai citoyen appelle le président Roch Marc Christian Kaboré et son gouvernement à mieux se pencher sur la gestion du pays. L’organisation de la société civile accuse le gouvernement d'exercer le pouvoir sans vision ni autorité affirmée de l'Etat. Pour le mouvement, l'équipe gouvernementale navigue à vue. Et si le Balai citoyen est aussi sévère dans la critique de la gestion du pouvoir, c'est que le mouvement estime que ceux qui sont aux affaires actuellement, sont aux commandes du Burkina Faso depuis une trentaine d'années.

Au vu de la fronde sociale, le Balai citoyen qualifie « d'approximative » la gestion du pays et il pointe du doigt l'incapacité du gouvernement à articuler une politique « cohérente de gestion ».  Pour le Balai citoyen, Roch Marc Christian Kaboré et son équipe se sont montrés jusque-là incapables de proposer des solutions innovantes aux préoccupations des travailleurs burkinabè.

« Nous pensons que le gouvernement détruit toute la fenêtre d’opportunité que l’insurrection avait représenté pour le peuple burkinabè. En deux ans, on a l'impression que tout est fait pour que les Burkinabès regrettent leur insurrection.. Il faut que ce gouvernement sache d'où il vient pour savoir où il va aller », explique à RFI maître Guy Hervé Kam,  porte-parole du Balai citoyen.

Quant au dossier de tentative de déstabilisation du pouvoir dans lequel l'ex-ministre de la Sécurité Auguste Denise Barry est inculpé pour « complot », le Balai citoyen dénonce le mystère qui entoure cette affaire. Il faut donner l'information au peuple, martèle maître Guy Hervé Kam.

Le Balai citoyen appelle la justice à communiquer sur tous les dossiers et sensibles, qui ont un impact sur la tranquillité des populations et interpelle le président du Faso et son gouvernement à redresser la barque avant qu'il ne soit trop tard.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.