RDC: pour l’ONU, la situation humanitaire a atteint «un point de rupture»

La situation des déplacés est préoccupante dans le Tanganyika, en RDC.
© ©MONUSCO/Francois-Xavier Mybe

Les Nations unies ont lancé un appel de fonds de 1,7 milliard de dollars pour la République démocratique du Congo. C'est le double du montant demandé en 2017. La situation humanitaire aurait atteint, selon l’ONU, « un point de rupture ». Yvon Edoumou, un porte-parole d’Ocha à Kinshasa, précise que « l’insécurité généralisée » a, notamment, entraîné le déplacement de 4 millions de personnes. L'ONU espère pouvoir compter cette année sur de nouveaux bailleurs.

L’année 2017 a été la pire année pour nous.

Yvon Edoumou, un porte-parole d’Ocha à Kinshasa
19-01-2018 - Par Michel Arseneault

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.