Gabon: retour d'une hyène tachetée dans un parc national

L'Agence nationale de la protection de la nature au Gabon a annoncé avoir aperçu une hyène tachetée dans le parc national des plateaux Batéké (photo d'illustration).
© cc-by-sa-2.0/Bernard DUPONT

L'Agence nationale de la protection de la nature au Gabon (ANPN) a annoncé samedi 20 janvier avoir aperçu une hyène tachetée dans le parc national des plateaux Batéké, dans le sud-est du pays. L'animal est passé devant un « photo piège », un dispositif qui sert à suivre l'évolution de la faune dans les parcs. Cela faisait 20 ans qu'une hyène tachetée n'avait pas été aperçue dans la région. La faute aux chasseurs et aux braconniers qui s'en prennent aux proies des hyènes. Pour Lee White, le secrétaire exécutif de l'ANPN, ce retour est une très bonne nouvelle et témoigne des efforts consentis dans la lutte contre le braconnage.

« On a le parc national du plateau Batéké sur la frontière avec le Congo qui a souffert des pressions du braconnage. On a constaté à travers les photos-pièges le retour d'un lion, il y a trois ans, raconte Lee White. Et à notre étonnement, il y a deux mois maintenant, dans les photos-pièges qu'on a mis pour surveiller le lion, on a l'apparition de cette hyène tachetée. »

Pour le secrétaire exécutif de l'ANPN, ce qu'on pense, c'est qu'il doit y avoir des petites poches d'animaux qui résistent, et que le parc du plateau Batéké devient une partie du plateau Batéké avec le plus de proies. « Et on a l'impression que petit à petit, les prédateurs comme les lions ou les hyènes sont en train de graviter vers cette zone grâce aux mesures de protection prises il y a une dizaine d'années. C'est la protection faite par les écogardes qui fait que les braconniers ne viennent plus, ou beaucoup moins. Ce n'est pas qu'on a éliminé le braconnage, il y a toujours une pression, surtout depuis le Congo, mais il y en a beaucoup moins. »

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.