Republier
RDC

RDC: le Comité laïc de coordination appelle à des marches dans tout le pays

Barrage de police à Kinshasa, en RDC, le 31 décembre 2017 (photo d'illustration).
© REUTERS/Kenny Katombe

En RDC, le Comité laïc de coordination, un collectif des laïcs catholiques  a appelé à des marches à Kinshasa et dans tout le pays ce dimanche 21 janvier pour exiger l'application de l'accord politique de la Saint-Sylvestre. Cette manifestation intervient  après celle du 31 décembre 2017 qui avait fait au moins cinq morts à Kinshasa, selon le bilan de l'ONU. Pour la marche de ce dimanche, la police avait déjà déployé un important dispositif la veille.

Aucune action ou tentative visant à troubler l'ordre public ne sera tolérée à Kinshasa, a prévenu le général Sylvano Kasongo, chef provincial de la police.

Déjà samedi à 16h, des check-points étaient placés sur les principales artères de la ville. Des policiers fouillaient de fond en comble tous les véhicules. Une situation qui a perturbé la circulation, principalement sur le boulevard du 30-Juin, principale artère du centre-ville de la capitale. Les taxis s'étaient rapidement faits rares, obligeant des centaines de personnes à marcher.

Le dispositif policier s'est renforcé à des endroits stratégiques, laissant entrevoir le même scénario qu'au 31 décembre 2017 où les forces de l'ordre et de sécurité s'étaient massivement déployées, au premier appel à marcher lancé par les laïcs catholiques.

De leur côté, les dirigeants du Comité laïc de coordination affirment être toujours en clandestinité, craignant pour leur sécurité. Ils confirment toutefois leur intention de marcher, malgré l'interdiction formulée par l’hôtel  de ville de Kinshasa.

Ca fait seize ans que nous sommes sous ce même pouvoir et nous voyons comment la population s'enfonce dans la misère totale...
Le soutien du célèbre gynécologue docteur Denis Mukwege
20-01-2018 - Par Carine Frenk


Bras de fer diplomatique avec le Vatican

Alors que l’église catholique est désormais en première ligne de la mobilisation en RDC pour obtenir du président Kabila qu’il respecte les engagements pris en décembre 2016, le ministre congolais des Affaires étrangères Léonard She Okitundu a été reçu à Rome vendredi 19 janvier au Vatican par son homologue, monseigneur Gallagher. La crise politique congolaise prend des allures de bras de fer diplomatique.

A en croire les communiqués diffusés à l’issue de la rencontre, on peut douter que le Vatican et le ministre des congolais des Affaires étrangères soient tombés d’accord sur ce que doit être le rôle de l’église dans la crise que traverse le Congo. Tandis que le Vatican rappelle « l’apport constructif de l’église locale à la recherche d’une solution » à cette crise, la diplomatique congolaise, elle, parle au contraire d’une « instrumentalisation de l’église catholique à des fins politiques inavouées » et dit avoir attiré l’attention du Saint-Siège sur « certaines forces s’inscrivant dans une logique d’insurrection » ; allusion à peine voilée au cardinal Monsengwo, qui a ulcéré Kinshasa début janvier en déclarant qu’il était temps qu’en RDC « les médiocres dégagent ».

Récemment, le nonce apostolique a lui aussi été convoqué par les autorités plusieurs fois. Kinshasa ne lui pardonne pas d’avoir en quelque sorte adoubé le Comité laïc de coordination, initiateur de la marche du 31 décembre dont les membres se disent aujourd’hui recherchés par les autorités. Dans ce contexte de bras de fer, la rencontre de vendredi aura été pour Kinshasa l’occasion de rappeler au Saint-Siège qui a de nombreux intérêts en RDC que l’accord bilatéral signé entre les deux Etats en 2016 attend toujours sa ratification au Sénat.

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.