Nigeria: crise humanitaire liée aux afflux de réfugiés camerounais

Les services de secours de l’Etat de Cross River, au Nigeria, parlent d’au moins 33000 réfugiés camerounais (photo d'illustration).
© AFP PHOTO/PIUS UTOMI EKPEI

La crise du Cameroun anglophone déborde sur le Nigeria voisin. Le HCR a pu enregistrer près de 10 000 personnes qui fuient la crise dans leur pays. Les services de secours de l’Etat de Cross River parlent d’au moins 33 000 réfugiés, disséminés dans des villages, hébergés dans des familles, dans la précarité la plus totale. Autorités locales et HCR attirent l’attention sur la nécessité de créer des camps pour héberger ces populations.

« Nous avons recensé près de 33 000 migrants camerounais. Un grand nombre est arrivé par la route. Mais certaines personnes traversent la forêt, d’autres le fleuve. C’est donc très difficile de les enregistrer sur nos bases de données », témoigne John Inaku, responsable du Service de gestion et de management des urgences pour l’Etat de Cross River.

« Nous avons dû mal à leur apporter à tous les aides dont ils ont besoin, car les routes sont impraticables et ces personnes sont disséminées dans des villages éloignés les uns des autres. Certaines personnes ont fui avec leurs enfants. Plusieurs réfugiés ont dormi dans la forêt pendant plusieurs semaines. Certains racontent avoir vu leurs proches être victimes de violences, ils se sont donc sentis en danger, et c'est pourquoi ils ont fui. Ils sont partis les mains vides. Une femme enceinte a dû accoucher dans des conditions difficiles, sans aucune aide et son bébé est mort. » 

Et le responsable du Service de gestion et de management des urgences pour l’Etat de Cross River de poursuivre : « Nos équipes sont amenées à se déplacer en moto. Et lorsqu’il pleut, nous avons difficilement accès à eux. La situation se dégrade. Pour faire face à cette crise, nous avons besoin d’aide financière. Et surtout de mettre en place des camps avec le HCR afin d'améliorer leurs conditions de vie parce que les quantités de nourriture que nous leur apportons ne suffisent pas. »

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.