Algérie: expulsion de migrants vers le Niger

Les migrants expulsés d'Alger sont venus grossir les rangs à Tamanrasset (photo d'illustration).
© Wikimedia Commons / W. Robrecht

Des centaines de migrants subsahariens ont été expulsés ce dimanche à la frontière avec le Niger. Ils avaient été arrêtés à Alger et dans la ville de Blida mercredi et jeudi dernier.

Du camp de Tamanrasset, où elles sont restées environ 24h, des centaines de personnes ont été acheminées dans des camions de l'armée algérienne vers la frontière avec le Niger. Ce dimanche, les camions se sont arrêtés à la frontière côté algérien, et les migrants ont dû marcher jusqu'à Assamaka du côté nigérien. Ils devraient désormais être acheminés vers Arlit puis Agadez, où, selon les associations de la région, ils seront libres de leurs mouvements.

Originaire de différents pays d'Afrique de l'ouest et d'Afrique centrale, ces migrants avaient été arrêtés dans la capitale ainsi qu'à Blida en milieu de semaine dernière. Si les autorités algériennes n'ont fait aucun commentaire sur ces arrestations, elles sont semblables à celles des mois de septembre et d'octobre dernier, où plus d'un millier de personnes avaient été expulsées de façon similaire.

Au-delà d'un accord passé avec le Niger, cette opération d'arrestations dans la capitale est la troisième en un peu plus d'un an.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.