Sommet de l'UA: les crises à l'agenda de l'Union africaine

Paul Kagame, ici le 28 janvier à Addis Abeba, prend la présidence tournante de l'Union africaine. Les dossiers qui l'attendent sont nombreux.
© SIMON MAINA/AFP

Le 31ème sommet de l’Union africaine se poursuit à Addis-Abeba. Le président rwandais Paul Kagame succède officiellement à Alpha Condé à la présidence tournante de l’organisation panafricaine et il hérite aussi de l’agenda de son prédécesseur. Un agenda riche en crises à régler.

Trois crises retiennent tout particulièrement l’attention des dirigeants africains, ce lundi 29 janvier à Addis-Abeba. Elles ont été pointées hier par le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat.

D’abord, le Soudan du Sud. « On y voit une violence insensée, que les belligérants infligent avec des cruautés indicibles. Le moment est venu d’imposer des sanctions à ceux qui font obstacle à la paix », a lancé le Tchadien Moussa Faki à la tribune.

Ensuite, le Congo Kinshasa. « Les tensions et les violences de ces derniers jours ont souligné l’urgence de la mise en œuvre de l’Accord de la Saint-Sylvestre, en vue de la tenue des élections en décembre 2018 », a déclaré le même Moussa Faki Mahamat.

Enfin, le Mali. « Il faut accélérer la mise en œuvre de l’Accord d’Alger, parallèlement à la mobilisation d’une approche d’un appui plus important de la communauté internationale pour la force conjointe du G5 Sahel », a précisé le président de la commission de l’UA.

Le secrétaire général de l’ONU, AntónioGuterres, a plaidé aussi avec vigueur, pour que tous les membres du Conseil de sécurité de l’ONU, et notamment les Etats-Unis de Donald Trump, donnent tous les moyens financiers nécessaires au G5 Sahel.

à (re)lire: AntónioGuterres est l'invité de RFI ce lundi

Des moyens financiers, il en faudra aussi pour l’Union africaine, d’où ce projet d’une taxe de 0,2 % sur les produits importés par les pays africains. Alpha Condé a révélé hier que seuls 20 pays sur 55 avaient appliqué, pour l’instant, la mesure.

► à (re)lire: «Opération coup de balai à l'Union africaine» à la Une de la presse africaine

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.