Republier
Zimbabwe

Zimbabwe: extension de 5 ans à 99 ans de la durée du bail des fermiers blancs

Au Zimbabwe, tous les fermiers blancs vont désormais recevoir un bail de 99 ans au lieu de 5 ans.
© ALEXANDER JOE / AFP

Au Zimbabwe, c’est un geste envers les derniers fermiers blancs qui résident toujours dans le pays. Le gouvernement a annoncé qu’il allait étendre de 5 ans à 99 ans la durée du bail de ces fermiers, épargnés par la réforme agraire de l'ancien président Robert Mugabe. Une réforme controversée qui a plongé le pays dans une grave crise économique. Des milliers de fermiers blancs ont été expulsés manu militari de leurs terres au début des années 2000 au profit de fermiers noirs, sur ordre du gouvernement de Robert Mugabe alors au pouvoir.

Tous les fermiers blancs vont désormais recevoir un bail de 99 ans au lieu de 5 ans. Selon une circulaire du ministère de l'Agriculture, cette mesure devrait toucher environ 200 fermiers blancs toujours en activité dans le pays.

Le nouveau président Emmerson Mnangagwa s'est engagé à relancer l'économie, y compris la production agricole. En décembre dernier déjà, son gouvernement a ordonné l'évacuation des fermes occupées illégalement.

Mais les syndicats de fermiers blancs sont dubitatifs. Pour Ben Freeth, cette annonce n’est que de la poudre aux yeux. « Ça ne donne aucune sécurité aux agriculteurs. Nous devons pouvoir regarder sur le long terme. Sur le papier, 99 ans ça a l’air beaucoup, mais si vous regardez les clauses, c’est réellement 90 jours, et ça ce n’est rien. Ca n’est qu’une ruse pour faire croire que tout va bien au Zimbabwe et que les investisseurs peuvent revenir. Mais ça n’est qu’une façade. »

Selon Freeth, le gouvernement peut en effet révoquer toute licence d’exploitation agricole dans un délai de 3 mois, ce qui n’apporte aucune garantie aux agriculteurs. De plus, la loi autorise toujours l’expropriation sans compensation ni procédure judiciaire, ajoute celui dont la ferme a été saisie il y a plus de 15 ans.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.