Au moins 90 migrants, en majorité pakistanais, donnés pour morts en Méditerranée

Un canot pneumatique chargé de migrants secourus par des garde-côtes libyens en Méditerranée, le 15 janvier 2018.
© REUTERS/Hani Amara

Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), au moins 90 migrants, en grande majorité pakistanais, pourraient avoir péri vendredi 2 février dans le naufrage de leur bateau au large des côtes libyennes. Seules trois personnes ont survécu au drame.

D'après l'Organisation internationale pour les migrations, le naufrage s'est produit au large de Zuwara, dans l'ouest de la Libye. Les rescapés ont raconté aux travailleurs humanitaires que leur bateau a chaviré « très tôt » vendredi matin. Au moins 90 personnes se seraient noyées. « Dix corps se sont échoués sur les côtes libyennes », dont ceux de huit Pakistanais et deux Libyens, a précisé une porte-parole de l'organisation, Olivia Headon, lors d'une conférence téléphonique depuis Tunis.

En 2017, 3 138 Pakistanais sont arrivés en Italie après avoir traversé la Méditerranée, rapporte l'OIM. En ce mois de janvier 2018, ils sont 240 à avoir été recensés, contre 9 en janvier 2017.

Alors que l'accord entre l'UE et Ankara sur les migrants en 2016 a rendu la frontière avec la Grèce quasi hermétique, la Libye est devenue la principale porte d'entrée en Europe. Le nombre de migrants arrivés en Italie depuis ce pays tend toutefois à baisser depuis l'été dernier et des accords controversés entre les autorités italiennes et des groupes armés libyens.

Les routes empruntées par les Pakistanais pour arriver jusque là restent cependant mal connues. « Ils prennent probablement l'avion jusqu'au Soudan, un pays voisin de la Libye, où ils n'ont pas de grandes difficultés avec les visas, avance Leonard Doyle, un autre porte-parole de l'OIM. Après, ce sont les passeurs qui les prennent en charge à travers la Libye. »

Selon les chiffres de l'OIM, plus de 13 000 personnes ont disparu en Méditerranée depuis 2013 en tentant de gagner l'Europe.

(Avec AFP)

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.