Comores: de fragiles assises pour faire le bilan de 42 ans d'indépendance

Moroni, capitale des Comores.
© Getty Images/altrendo travel

Le lancement officiel des premières assises nationales comoriennes a lieu ce lundi 5 février 2018. Une cérémonie de grande envergure est prévue dans le stade de la capitale, en présence du président Azali Assoumani et de son gouvernement, mais également d'invités venus soutenir l'événement que ses organisateurs espèrent historique. Il s'agit de dresser, durant une semaine, le bilan des 42 ans d'indépendance du pays.

A l'origine de ces premières assises nationales aux Comores : un mouvement citoyen, le Mouvement du 11-Août (M11), qui avait proposé que les Comoriens se retrouvent entre eux afin d'identifier les différents freins à leur développement depuis 42 ans. Coups d'Etat, corruption, mauvaise gouvernance, question mahoraise : tout devrait y être passé au crible pour mieux envisager l'avenir avec des recommandations solides. Des assises inclusives et transparentes où chaque tranche d'âge, couche sociale ou tendance politique serait représentée. Le M11 avait obtenu l'adhésion du public et de la classe politique dans son ensemble.

Mais à quelques mois du démarrage, des querelles de représentativité ont éclaté et les partis de l'opposition se sont retirés. Le président des assises a été nommé par décret présidentiel. Des membres du comité d'organisation ont démissionné, dénonçant dysfonctionnements et intimidations. La rue indexe une mascarade. Les assises divisent. C'est dans ce climat que s'ouvrent les assises nationales aux Comores, en présence notamment d'une délégation du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), de l'Union africaine (UA), de la Commission de l'océan Indien (COI) et d'une vingtaine de représentants de l'île de Mayotte.

→Écouter sur RFI : L'entretien du président Assoumani sur RFI, avec Christophe Boisbouvier

L'Union des Comores, 42 ans d'indépendance

Protectorat français après 1886, Territoire d'outre-mer à partir de 1946, les Comores ont déclaré leur indépendance en 1975. Des accords avaient été signés en 1973 en vue d'organiser une consultation, qui aura finalement lieu 1974. Trois des îles de l'archipel choisissent l'indépendance pendant ce scrutin. En revanche, le sort de la 4e île, Mayotte, acheté par la France en 1841, est décorrélé du reste des Comores à cette occasion. Ses habitants font le choix du maintien du statut français. Mayotte devient le 101e département français en 2011. Selon la Constitution des Comore, l'Union est composée de quatre îles, dont une est administrée par la France.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.