Tchad: l'archevêque Edmond Djitangar dénonce une «crise sociale interminable»

La cathédrale Notre-Dame de la Paix de Ndjamena.
© Anthony Ham/Gettyimages

Chose rare, l'archevêque de Ndjamena Monseigneur Edmond Djitangar est sorti de sa réserve pour dénoncer l'absence de dialogue dans la crise que traverse que pays.

Cela fait une semaine que l'administration publique est à l'arrêt suite à une grève des travailleurs du secteur public après avoir constaté que des coupes ont été opérés sur leurs salaires. Le gouvernement indique que les réductions des salaires sont inévitables.

Mais pour Monseigneur Edmond Djitangar, archevêque de la capitale, qui représente une frange importante de la société tchadienne, les Tchadiens souffrent et l'Eglise est de leur côté. « En proie à une crise sociale interminable, qui semble entretenue et qui fait descendre le plus grand nombre de nos concitoyens dans les profondeurs de la misère, nous risquons d'entrer dans l'impasse. Car nous voyons qu'au lieu d'un dialogue sincère en vue d'une sortie de crise profitable pour tous, on assiste à une escalade marquée par des menaces, des durcissements, des raidissements, voire l'indifférence, et ce qui a comme conséquence immédiate les grèves préjudiciables pour la vie sociale et économique que nous connaissons. Nous pensons aux plus fragiles de notre société, aux élèves, aux malades. Devant la montée des souffrances endurées par les différentes couches sociales, urbaines ou rurales, certains en viennent à se demander de quel côté se situe l'Eglise. L'Eglise est là, particulièrement aux côtés de ceux et celles qui souffrent. »

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.