Republier
Etats-Unis RDC

Les Etats-Unis sanctionnent financièrement quatre personnalités de RDC

Le département du Trésor américain a annoncé des sanctions financières contre quatre personnalités congolaises.
© PAUL J. RICHARDS / AFP

Les Etats-Unis ordonnent des nouvelles sanctions financières contre quatre personnalités accusées de « déstabiliser l’Est de la RDC » et déjà sanctionnées par la France ce dimanche 4 février. Les avoirs aux Etats-Unis du général Muhindo Akili Mundos et des chefs miliciens Gédéon Kyungu Mutanga, Guidon Shimiray Mwissa et Lucien Nzabamwita sont gelés par le département du trésor des Etats-Unis.

Avec notre correspondant à San Francisco, Eric de Salve

Deux jours après avoir été sanctionné par la France, les quatre hommes déjà placés sur la liste noire de l’ONU sont maintenant sanctionnés par le Trésor américain. Leurs avoirs aux Etats-Unis sont désormais gelés et il est interdit à tout citoyen américain de faire des affaires avec eux.

Il s’agit d’abord du général des forces armées de la RDC, Muhindo Akili Mundos à la fois accusé des violations des droits de l’homme contre des civils et de trafic avec les rebelles ADF et FDLR. Sanctionnés également, le leader maï-maï Gédéon Kyungu Mutanga, et deux autres chefs de milices : Guidon Shimiray Mwissa et le FDLR Lucien Nzabamwita.

Tous sont accusés par Washington de déstabiliser l’est de la RDC et d’y menacer la paix et la sécurité. « Nous visons ces détracteurs des droits de l’homme parce qu’ils entretiennent l’horrible conflit dans l’est de la RDC et contribuent aux terribles souffrances du peuple congolais », explique le directeur de l’agence du trésor américain en charge des sanctions, dans un communiqué.

Les Etats-Unis accusent les quatre hommes d’être « responsables d’atrocités dont des agressions sexuelles et le recrutement militaire forcé d’enfants contraints de commettre des actes violents ». Mais aussi de contribuer à la pauvreté, à l’insécurité alimentaire chronique et au déplacement de populations.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.