Republier
RCA

RCA: cent ex-rebelles intégrés à l'armée centrafricaine après formation

Un membre de l'ancienne rébellion Seleka pose avec son arme à Bambari, en mai 2015.
© AFP PHOTO / PACOME PABANDJI

Une centaine d'ex-combattants de groupes armés ont été intégrés à l'armée en cours de reconstruction. 101 anciens rebelles, précisément, issus du projet pilote du programme de DDR. Une étape marquante de ce processus souvent décrié pour sa lenteur. 139 autres ex-combattants doivent commencer à leur tour une formation militaire dans prochains jours.

« Le projet pilote avait pour but de corriger les faiblesses avant le démarrage du grand programme » DDR, a expliqué le président Faustin Archange Touadera lors de la cérémonie officielle d'intégration de ces combattants dans l'armée. Le chef de l'Etat centrafricain qui, dans son discours, a reconnu les échecs des précédents DDR de 2003 et 2008.

Une première vague de 101 ex-combattants issus de plusieurs groupes armés intègrent les Forces armées centrafricaines dont la refondation est en cours. 139 autres ex-combattants devraient suivre et entament ces jours-ci leur formation militaire de quatre mois dispensée par la mission européenne EUTM.

« Cette journée est historique car elle marque un tournant décisif dans le processus de réconciliation nationale » a déclaré pour sa part le général Herminio Maio qui commande la mission EUTM RCA.

Ce projet pilote lancé en août dernier concernait 480 ex-combattants. La moitié d'entre eux qui ne sera pas intégrée aux Forces de défense et de sécurité retournera à la vie civile et sera orientée vers des activités génératrices de revenus.

Réorientation subventionnée et accompagnée par une formation professionnelle.
A terme, et si ce projet test est concluant, le programme DDR vise à désarmer, démobiliser et réintégrer 7000 ex-combattants éligibles.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.