Cameroun: les Etats-Unis condamnent les violences dans l'ouest du pays

Soldats du Bataillon d'intervention rapide, le 17 novembre à Bamenda, dans le Cameroun anglophone, lors des obsèques de quatre de leurs collègues (photo d'illustration).
© AFP

Les Etats-Unis condamnent les violences dans les régions de l'ouest du Cameroun, à majorité anglophone. Dans ces zones, la protestation sociale est devenue lutte politique, voire même lutte armée pour certains groupes sécessionnistes. La semaine dernière, deux gendarmes et un militaire ont été tués par des hommes armés, quatre civils ont également trouvé la mort. Les Etats-Unis dénoncent ces violences et ils demandent au gouvernement camerounais de respecter les droits de l'homme. Notamment le droit à une justice équitable pour les 47 militants séparatistes arrêtés au Nigeria au début du mois de janvier et extradés quelques semaines plus tard vers Yaoundé. Brian Neubert est porte-parole du département d'Etat américain à Johannesburg.

Nous demandons au gouvernement camerounais de respecter ses procédures judiciaires.
Brian Neubert, porte-parole du département d'Etat
08-02-2018 - Par Anne Cantener

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.