Republier
Madagascar

Madagascar: nouveau rebondissement dans l'affaire Houcine Arfa

Une vue de la capitale Antananarivo à Madagascar.
© REUTERS/Thomas Mukoya

Depuis son évasion spectaculaire d'une prison malgache, le 28 décembre 2017, le Français, ancien formateur de la garde présidentielle malgache, a multiplié les accusations de corruption à l'encontre de plusieurs hauts responsables de la Grande Ile dont la ministre de la Justice. Après ses affirmations fracassantes, Houcine Arfa a cette fois-ci saisi la justice française.

Fini les déclarations. Houcine Arfa passe à la vitesse supérieure. Le Français a déposé une plainte auprès du tribunal de Grande Instance de Paris. Il met en cause huit personnes, dont la ministre malgache de la Justice, la procureur de la République, un juge d'instruction en charge de son dossier à Madagascar et trois hommes d'affaires. Une plainte déposée le 7 février et qui circule depuis samedi soir sur le réseau social Facebook.

Contacté, Houcine Arfa n'a pas souhaité indiquer de quoi il accuse ces huit personnes et met en avant le secret de l'instruction. Il a toutefois précisé que « les chefs d'inculpations sont lourds » avant de poursuivre : « Tout le monde connaît les manipulations dans la justice malgache. A vous d'en tirer les conclusions pour vous rapprocher du contenu de la plainte ».

Mi-janvier, le Français avait déclaré avoir versé 70 000 euros à la ministre de la Justice, Elise Rasolo et 30 000 euros à la procureure de la République. Des accusations rejetées en bloc par les deux concernées.

Jointe au téléphone, la ministre de la Justice déclare que « c'est pour se disculper qu'il porte plainte contre moi. » Elle indique ne pas connaître les motifs des accusations portées à son encontre : « Je ne comprends pas pourquoi il a porté plainte contre moi. Je n'ai reçu aucune somme d'argent de la part de ce monsieur donc je pense que c'est pour se disculper qu'il a porté plainte contre moi parce que le ministère et les personnes qu'il avait cité dans ses déclarations vont déposer plainte contre lui pour diffamation auprès du ministère de la justice française. »

L'imbroglio judiciaire ne fait que commencer puisque Elise Rasolo a indiqué fin janvier qu'elle porterait plainte contre Houcine Arfa pour diffamation.

Trois hommes d'affaires malgaches sont aussi visés par la plainte de l'ancien formateur de la garde présidentielle. Parmi eux, Vonjy Randriamaromanana ancien proche de Houcine Arfa. C'est lui qui avait déposé plainte contre le français pour tentative de kidnapping et extorsion de fonds.

En novembre la justice malgache a condamné Houcine Arfa à trois ans de prison ferme pour extorsion de fonds et usurpation de fonction. Il est aussi poursuivi pour tentative de kidnapping, détention d'arme et de munitions et association de malfaiteurs.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.